CEUX QUI FONT LA MODE

Sonia Rykiel: véritable libératrice du corps des femmes?

La Reine du tricot s’est éteinte le 25 aout 2016, à 86 ans des suites de la maladie de Parkison. Il est temps de revenir sur l’histoire de cette grande créatrice qui s’est toujours battu pour la libération des corps des femmes.       

Sonia Rykiel est née en 1930 à Paris. Autodidacte, elle n’a jamais fréquenté d’école de mode. De ce fait, elle n’a jamais appliqué a ses collections les codes et les diktats normés.

La créatrice a commencé en 1957 en vendant des pulls, qu’elle avait elle-même designé, dans la boutique appartenant à son mari, dans le 14ème arrondissement.

En 1960, l’actrice Audrey Hepburn décide de s’offrir ses pulls de toutes les couleurs! C’est le début de la gloire. A partir de ce moment la, elle ne s’arrêtera plus.

Capture d’écran 2016-08-26 à 11.06.33

Françoise Hardy pose en couverture d’ “Elle” en 1971 avec le pull iconique de Sonia Rykiel

Très rapidement, on ressent une grande liberté dans ses créations, elle bouleversera les codes de la mode en créant des pièces festives et décalées. Des vêtements qu’on voit nulle part ailleurs. Elle créée le concept de la “démode” : les femmes portent des vêtements pour se faire plaisir, pour soi, sans être contraintes par les diktats de la mode !

C’est en 68, qu’elle fonde la griffe “Sonia Rykiel” et qu’elle ouvre sa première boutique Rue de Grenelle, au coeur de Paris.

081124_test_joyeux_anniversaire_sonia_rykiel___aspx64158image_jpg_302887200_north_499x_white

 

Pour Sonia Rykiel, la mode est faite pour s’amuser. Les mannequins ne restent pas stoïques, elles se montrent  heureuses, accessibles et enjouées. Sonia Rykiel a voulu donner de la vie à la mode et n’a pas eu peur de faire tomber les barrières que les autres créateurs imposaient.

img-309

 

La créatrice prône la liberté des corps, l’androgynie : les vêtements n’entravent pas les mouvements. Son style se veut décontracté mais classe. Ses matières sont fluides, pratiques : la maille, matière qui ne l’a jamais quitté, devient son élément phare!

Elle disait que  la mode était :

Discipline dure qui demande une énergie folle. Un vêtement s’essaie plusieurs fois, se travaille, se dépique, se repique, se calcule, on change le col, la couleur du bas, il faut rester devant lui, lui parler, attendre. Et puis recommencer“. (Dans son livre, Dictionnaire déglingué, Flammarion)

 

Capture d’écran 2016-08-26 à 14.03.45

Sonia Rykiel pour H&M, 2009.

Pour notre part, on salue la carrière de cette grande créatrice et on espère que l’esprit Rykiel nous surprendra toujours autant !