American Vintage x Nicolas Ouchnir

American Vintage et Nicolas Ouchnir, la collaboration du mois

Pour la 32ème édition du festival de mode et de photographie à Hyère et  à l’aube du vingtième anniversaire de la marque, American Vintage, déjà proche du festival depuis plusieurs année, présente en collaboration avec le calligraphe Nicolas Ouchnir une collection de Tee-shirt souvenir unisexe

On apprécie le graphisme aux traits modernes, minimalistes et poétiques de la villa Noailles construite par Robert Mallet-Stevens  en 1923 et habiter par le couple Noailles en 1925. Elle appartient au mouvement rationaliste, c’est à dire répondant à des critères de fonctionnalité et de lignes épurées.

La villa a toujours été un lieu emblématique pour les arts. En effet, les Noailles étaient mécènes de  bon nombre d’artistes tel que Slavador Dalì ou Pierre Chareau. Le couple finança également un des films de Jean Cocteau « Le sang d’un poète ».Aujourd’hui la villa voit encore couler dans ses veines un flux d’artistes novateurs et modernes grâce au festival de Hyère.

On apprécie cette appropriation personnelle de Nicolas Ouchnir qui donne une dimension chaleureuse et minimaliste pour les quatre modèles de la collection.

American Vintage x Nicolas Ouchnir. Du 27 avril au 1er mai 2017. Festival de mode et de photographie. Hyère. 

Supdemod soutient l’entrepreneuriat : On Fleek Magazine

Depuis sa soirée de lancement le 13 janvier 2017, tout s’accélère pour On Fleek Magazine, lancement du tout premier numéro et un très bel article dans LyonFemmes ! Les deux jeunes femmes, Justine et Charlène, diplômées de l’École SupdeMod ont réussi à se démarquer dans un univers où la concurrence est rude.

Continuer la lecture de « Supdemod soutient l’entrepreneuriat : On Fleek Magazine »

Rose Carbone sort un nouveau parfum en édition limitée

Diplômé de Supdemod, Franck Meunier décide de créer sa marque en 2008 : une ligne de vêtements pour homme et pour femme à l’allure rock et rétro. Il ouvre alors sa première boutique, un véritable petit boudoir, au coeur des pentes de la Croix Rousse. Il déménage ensuite, pour une boutique un peu plus grande à quelques mètres de la première et toujours drapée de noir et de rose.

Une touche de glamour, de dentelle, ou encore de mousseline de soie et le tout, toujours, avec une allure so girly, rock et rétro. Chaque pièce est faite main dans les ateliers Rose Carbone et confère donc à chacune d’elle une dimension qualitative et quasi unique.

Une seule chose manquait à Franck Meunier pour terminer ses silhouettes : un parfum. Il avait d’ailleurs déjà tenté cette expérience, il y a cinq ans : un véritable succès auprès des clients de la marque. Mais l’idée, cette fois-ci, est de proposer une fragrance que l’on retrouve nul part ailleurs, du made in France, en quantité limitée, tout comme pour ses robes.

« J’ai travaillé avec un parfumeur indépendant, qui m’a proposé une base que nous avons travaillée, autour de la thématique des cartes à jouer, en clin d’œil à Alice au pays des merveilles. Il y a deux rouges et deux noirs. Tous sont totalement différents : ils s’adressent à la jeune fille de 20 ans, à la femme de 50 et même à l’homme. »

 

rosecarbone_alice

A retrouver sans plus tarder chez Rose Carbone au 8 rue Romarin 69001 Lyon